Retour page précédente

Gérard Ambroselli
(1906 - 2000)

Élève en 1929 de George Desvallières,
il deviendra son gendre en épousant sa fille,
France Desvallières en 1932.

Il séjourna à la Broquette jusqu'en 1956 puis
à L'Enclos jusque dans les années 1990.

Gérard Ambroselli
France par Latapie
France,
peint par Louis Latapie

30
mars
1906
Naissance à Paris, fils de Germaine Thuret et de Léon Ambroselli, photographe et directeur de La Nationale
1929
Marguerite Desvallières à Saint Fargeau - 1929
1924 Licences de droit et d'histoire à la Sorbonne.
1926 Saint-Cyr, Ecole d'officier.
1927 Elève de l'Ecole des Beaux-Arts dans l'atelier d'Ernest Laurent.
1928 Peint Ariane abandonnée d'après Catulle. Paysages de Saint-Pierre-en-Port et de la côte normande.
1929 Atelier d'Art sacré, élève de Maurice Denis et surtout de George Desvallières, son maître et futur beau-père. Aide Desvallières dans sa décoration avec Chemin de Croix de l'église de la Cité Sainte-Barbe des Potasses d'Alsace à Wittenheim. Premier voyage en italie.

1930 Voyage au Maroc, exécute de nombreux paysages, aquarelles et huile de petit format.
1931 Retour du Maroc. Exécute plusieurs portraits de France Desvallières, sa future femme. Expose au Salon d'Automne à Paris Sainte Claire d'Assise, qu'il donne au couvent des Clarisses de Mazamet. Voyage en Italie.
1930

France et Gérard au bord de la Seine - 1930
La Broquette
France dans le jardin de la Broquette
France
France

1932 - Devient sociétaire du Salon d'Automne. Portrait de famille, nature mortes, et paysages de Seine-Port et de Saint-Fargeau.
France
France
1930
L'homme à la faux, rue de Melun - 1930
Rue du Vieux Moulin
Rue du Vieux Moulin à Seine-Port
Croix Fontaine
Croix Fontaine
6
octobre 1932
Mariage.
Voyage en Italie.
Expose au Salon d'Automne La Mort du Héros,
qu'il donne à l'église de Seine-Port
Cliquez sur tableau pour en découvrir les détailsLa Mort du Héros
1933
Expositions chez Druet, rue Royale, à Paris. Premières gravures.
1934 Expose au Salon d'Automne à Paris, Saint Thomas d'Aquin et Saint Albert le Grand, couvent des Dominicaines de la rue Saint-Jacques, Hommage à Géricault. Salon des Tuileries, boulevard Raspail, expose 3 toiles : La mariée du village, Nature morte de chasse, Paysage de Paris.

 

Se forme à la gravure avec Hayter et Joseph Hecht. Voyage à Venise et à Rome. Expose chez Druet des Vues de Venise. Obtient la commande des Editions d'histoire et d'Art (Plon), pour un livre sur Venise. Peint Sainte Catherine de Sienne, décoration pour le couvent des Dominicains, dont l'esquisse est exposée au Salon d'Automne. Achat par la Ville de Paris, de Paysage d'automne.

1934
Les Esclavons à Venise - 1934
1
décembre
1934
Naissance de son fils Jean-Baptiste Jean-Baptiste
1936 Expose au Petit Palais.
Obtient le Prix de la Villa Velasquez avec L'hommage à Géricault. Part en Italie, à Sienne.
Exécute une fresque, La Transfiguration, pour l'église Saint-Jacques à Neuilly-sur-Seine.
1938

Dessins et gravures sur cuivre pour le livre La Normandie Bénédictine.

Portraits de famille et de George Desvallières.

La famille Ambroselli
La famille Ambroselli dans le jardin de la Broquette - 1940

Sept 1939 Mobilisation générale. Première rencontre avec le Général de Lattre, qui le nomme aide de camp et le charge d'une nouvelle fonction "d'imagier" de l'Armée d'Alsace.
1940 Démobilisé fin juillet. Retrouve de Lattre à Clermont-Ferrand et à Opme. Installation avec sa famille, pendant l'exode, dans le Limousin, en zone libre "pour rester disponible.
1943 Après l'arrestation du général de Lattre, en novembre 1942, son procès, son emprisonnement et son évasion de la Maison d'Arrêt de Riom, Gérard Ambroselli entre dans la clandestinité, sous le nom de Gabriel Audouin. Il organise, à Paris, avec Suzanne Lalande (Simone de Lattre), le voyage, par l'Espagne, pour rejoindre de Lattre à Alger. Affecté à Alger à la 5ème division blindée, il devient le capitaine Gérard.
Août 1944 Débarquement en Provence avec la Première Armée française. En devient chargé de la fonction "d'imagier".
1945 Campagne d'Allemagne. Il a repris son pinceau pour ces évènements. Il est chargé de concevoir l'insigne pour toute l'armée Rhin et Danube. Participation, avec les Américains, à la libération des déportés du camp de concentration de Dachau.
1946 Démobilisation. Commande, par l'Etat, d'une décoration à fresque en Alsace pour la Salle des Catherinettes à Colmar.

1947

1948

Exécute des esquisses pour les portraits du général de Lattre.
Portrait de la filleule du général, Sabine Ambroselli, en alsacienne.
Sabine
Sabine Ambroselli en Alsacienne - 1948
1950 Commande pour le siège de "Rhin et Danube" de trois peintures :
Portrait en pied du Général de Lattre, La Libération de Colmar et La traversée du Rhin.
1951 Exécute en Normandie et à Paris de nombreux paysages.
Fécamp
Fécamp
1950
Le Pont-Neuf et le quai des Orfèvres - 1950
1952 Dessins et gravures sur cuivre pour Les Lettres de La Fontaine. Exposition de portraits en Suède.
1953 "Propos sur l'art", écrit dans Jean de Lattre, le soldat, l'homme, le politique, (Plon)
1954 Exposition Portraits et paysages, galerie Gallieni, à Casablanca
1955
1956
Exposition de Paysages Normands, à Fécamp. Exposition Natures mortes, paysages, et portraits, au Havre
1958 Grande fresque Le Christ c'est le pain partagé, pour le réfectoire de la Cité-secours, à Lourdes. Aide de Jean-Baptiste Ambroselli
1960-1970 Enseigne à l'Institut des carrières artistiques. Ecrit sous le nom de Gabriel Angerval une rubrique hebdomadaire sur les ventes, dans le Figaro littéraire. Continue à peindre régulièrement en Normandie.
1970-1980 Il fait ses premières sculptures en réponse à des commandes pour commémorer la Libération de l'Alsace. Restaurations à Kientzhein des ex-votos de la Chapelle Sainte Régule, avec les jeunes du village, qui obtiennent le prix de la Caisse Nationale des monuments historiques. Elaboration du Mémorial national du Maréchal de Lattre de Tassigny, inauguré par le Président de la République, V. Giscard d'Estaing et la Maréchale de Lattre.

Déc 1981 Mes petits enfants, exposition Galerie de Bayser de 57 petits portraits et 9 peintures diverses.
Céline
Céline Ambroselli
Louis
Louis de Bayser
Emmanuel
Emmanuel de Bayser
Jean-Eudes
Jean-Eudes Dumont
Christel
Christel Ambroselli
?
Lucia
Lucia Ambroselli
Colombe
Colombe Ambroselli
Ambroise
Ambroise Dumont
Marine
Marine de Bayser
Dominique
Dominique Baird-Smith
Marie-Ange
Marie-Ange
Marine
Marine
Marie
Marie Baird-Smith
François
François de Bayser
Anselm
Anselm Baird-Smith
1987 Inauguration de la Fontaine Sainte Odile
1988 Bienvenue à Jean-Paul II, bronze commandé pour la visite du Pape à l'abbaye du Mont Sainte-Odile.
1990 Mémorial du dernier combat de la cavalerie française les 11 et 12 juin 1940, à Ermenouville (76) commandé par le sénateur G. de Montalembert
1990
1991
Fontaine de l'Europe et de la Paix, abbaye des bénédictins missionnaires, Sankt Ottilien, Allemagne
1992 Liberté, Liberté chérie, bronze pour la place de l'ancien Hôpital à Colmar, faisant pendant au bronze du Maréchal de Lattre.
1995 La Résurrection, décoration murale, Abbaye de Fécamp, exécutée avec l'aide de Mary Baird-Smith.

1996 Immobilisé par la maladie, peint des paysages dans son atelier à Saint-Pierre-en-Port, en Normandie.
Il y décéda le 20 novembre 2000.

Retour page précédente