Retour à la liste

Haulot Henri Léon Joseph

©Christiane Menot

Photo

Henri Léon Joseph HAULOT naît le 13 mai 1899 à Paris, dans le 14ème arrondissement.
Il est fils de Léon Marie François, vingt-et-un ans, facteur aux Halles, et Juliette POTTIN, vingt-deux ans, journalière.

Le 2 juillet 1919, à Seine-Port, à tout juste vingt-ans, Henri épouse Germaine PLACET.
En 1922, le couple réside à la Ferté-sous-Jouarre (77) avec leurs deux enfants Jean et Jeannine.
En 1924, Henri et sa famille sont de retour à Seine-Port, la famille s'est agrandie avec la naissance de Guy. Deux ans plus tard, la famille part s'installer à Machault (77), puis rentre à Seine-Port l'année suivante pour repartir deux ans plus tard à Machault !
En 1931, la famille se fixe, pour six ans, à Blandy-les-Tours (77) où naissent les trois derniers enfants : Gérard, Nicole et Daniel.
1937, c'est le retour définitif à Seine-Port, où la famille s'installe rue Desmazures-Mentienne.
Et puis, la seconde Guerre Mondiale éclate. Henri, trop âgé pour être rappelé, s'engage dans les Forces Françaises de l'Intérieur le 15 mai 1941, dans le groupe de l'Organisation de la Résistance "Front National" de Ponthierry (77).
Comme dans l'armée, il commence avec le grade de 2ème classe, son Capitaine est le Capitaine BOUTET. Henri participe activement à la campagne "anti allemande" en distribuant des tracts, des journaux clandestins…
En 1944, il sauve et héberge un aviateur américain. Pour cette action, il est arrêté le 15 juin 1944.
Henri est interrogé, torturé, par la Gestapo à Seine-Port même. Puis "inanimé, enveloppé dans une couverture" il est transporté et interrogé à Melun, puis à Fontainebleau. Malgré la torture, Henri ne parle pas !
Il est déporté au camp de Hambourg-Neuengamme (Allemagne) où il décède le 28 novembre 1944.

Le 8 janvier 1948, le Capitaine Lucien BOUTET atteste de la présence e Henri HAULOT au sein des F.F.I. : "Je soussigné, BOUTET Lucien, Capitaine de Réserve d'Infanterie Coloniale, Responsable du Secteur n° 3 du Groupement de Résistance Front National, certifie que HAULOT Henri, demeurant à Seine-Port, était membre actif de notre Groupement, arrêté en Juin 1944 pour acte de résistance a été déporté en Allemagne, n'est pas revenu".

Le 21 septembre 1949, la Commission départementale F.F.I. de Seine-et-Marne donne cet avis : "Résistant depuis mai 1941, au groupe de Ponthierry. Participe activement à la lutte contre l'occupant. Arrêté à la suite du sauvetage d'un aviateur américain, il fut torturé mais refusa malgré la souffrance de dénoncer ses camarades. Déporté à Hambourg-Neuengamme où il est décédé le 28 novembre 1944". La Commission émet un avis favorable pour que Henri Léon Joseph HAULOT reçoive la Médaille Militaire.


Plaque de rue