Retour à la liste

Flanet René Eugène

 

Fiche SGA

 

Le 25 Août au matin, il se porte à l'attaque des positions allemandes étayées par les bois
d'Hoéville et de Serres. Drapeau déployé, dans un élan magnifique, il arrive en vue des
retranchements ennemis, mais un feu terrible de mitrailleuses et d'artillerie lourde ne tarde
pas à l'arrêter dans sa marche glorieuse. Il faut se terrer, les pertes sont énormes, Les
survivants, soutenus par les batteries du 60 ème d'artillerie se portent sur les hauteurs
dominant Courbesseaux au S.-O., et s'y retranchent.
A la suite de ce premier contact au cours duquel les pertes sont très élevées, le
Lieutenant-Colonel D'HÉROUVILLE et le Commandant MERCUZOT furent tués.
Ce sacrifice sublime n'a pas été fait en vain. Le soir, on apprend que la menace
d'encerclement de Nancy par l'Est est enrayée.

Historique du 279 ème Régiment d'Infanterie


Naît le 25 septembre 1881 à Seine-Port. Il est fils de Louis Eugène, cinquante-cinq ans, ancien charcutier, et Félicie MULOCHOT, trente-cinq ans, sans profession. Il est le dernier d'une fratrie de cinq enfants, issus des deux mariages du père et tous nés à Seine-Port : Héloïse Céline, le 31 janvier 1865, Frédéric Eugène, le 8 décembre 1866, Albert, le 31 mai 1876, et Marcel Louis, le 1er juillet 1878.
Au recensement de sa classe, 1901, il réside à Saint-Sauveur-sur-Ecole, en Seine-et-Marne, et exerce la profession de charcutier. Il est incorporé au 31ème Régiment d'Infanterie le 14 novembre 1902 et est envoyé dans la disponibilité le 19 septembre 1903, avec le certificat de bonne conduite. Résidant à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, il épouse, le 3 janvier 1907 à Paris, 17ème arrondissement, Berthe Armande DELOUYE. Le couple a déjà deux enfants nés dans le 14ème arrondissement : Anna, le 10 octobre 1902 et René Maurice, le 16 septembre 1906.
René Eugène est rappelé à l'activité par l'Ordre de Mobilisation générale, le 1er août 1914 et rejoint son régiment le 3. Il passe ensuite au 279ème Régiment d'Infanterie à Nancy.Sa fiche SGA le déclare décédé le 25 août 1914 à Courbesseaux, en Meurthe-et-Moselle, et sa fiche matricule, donne le 10 octobre 1914 à Champenoux, également en Meurthe-et-Moselle. Si l'on en croit l'Historique du 279ème R.I., le régiment se trouvait en Meurthe-et-Moselle, à Courbesseaux, en août 1914, le 24, et entre Lens et Arras, dans le Pas-de-Calais en octobre 1914. C'est donc la date du 25 août 1914 que je retiens pour la date officielle de décès. L'acte de décès est retranscrit sur les registres de la mairie du 12ème arrondissement de Paris, mais, enfant de la commune de Seine-Port, le nom de René Eugène FLANET est gravé sur le Monument aux Morts de cette dernière commune.

©Christiane Menot